28 juillet 2021

Le Centre Hospitalier de Brive, un établissement à la pointe de l’innovation qui a intégré les solutions Omnicell

Le Centre Hospitalier de Brive, un établissement à la pointe de l’innovation qui a intégré les solutions Omnicell

Les enjeux du circuit du médicament à l’hôpital

Le circuit du médicament à l’hôpital est un processus complexe qui comporte plusieurs étapes successives et implique l’intervention de nombreux acteurs. En effet, le médicament est prescrit par un médecin, puis la prescription est analysée et validée par les pharmaciens. Les médicaments sont ensuite dispensés par des préparateurs en pharmacie, pour finalement être administrés par les infirmiers-ères.

Une autre partie du circuit du médicament consiste à la commande des médicaments, le rapprochement des bons de commande et de réception (à la PUI et dans les services) et enfin la gestion logistique jusqu’à l’administration du traitement au patient. Chaque étape représente un risque supplémentaire d’erreur, pouvant générer de graves conséquences chez certains patients.

En France, les erreurs médicamenteuses sont responsables de 50 % des événements indésirables graves, et représentent un coût de plusieurs centaines de millions d’euros chaque année (350 millions d’euros en 2020[1]) alors qu’elles représentent le principal facteur évitable qui met en danger le patient. En effet, près de la moitié de ces erreurs, qui sont principalement liées à la surcharge de travail et au stress du personnel soignant, pourraient être évitées.

Le circuit du médicament représente donc l’une des composantes essentielles de la qualité et de la sécurité des soins.

Le CH de Brive : une transformation digitale pour une meilleure sécurité du patient

L’hôpital

Il y a 4 ans, Omnicell a commencé à accompagner le Centre Hospitalier de Brive.

Le CH de Brive, 2ème Pôle de santé dans le Limousin, met au service des patients une offre de soins très large et de pointe, au travers de 10 pôles sanitaires et médico-sociaux. Il dispose de 631 lits d’hospitalisation complète (dont 126 places d’hospitalisation de jour). 224 médecins et internes ainsi que 1 841 agents hospitaliers se mobilisent chaque jour pour apporter des soins de qualité aux patients de l’hôpital.

Le service

De son côté, le service de Réanimation – Unité de Surveillance Continue prend en charge les patients qui ont au moins deux organes qui dysfonctionnent, suite à une maladie grave. Il comprend trois unités : deux unités de réanimation de 15 lits au total et une unité de surveillance continue de 12 lits. Ce nouveau service, ouvert en 2017 et à la pointe de l’innovation, dispose de moyens techniques et humains qui permettent de suppléer les fonctions vitales de l’organisme 24h sur 24.

Le descriptif de l’étude

A son ouverture, le service a accueilli plusieurs Armoires à Pharmacie Sécurisées (APS) et connectées Omnicell. Une volonté de l’ancien chef de service, qui avait à cœur d’accélérer la transformation digitale de son service. L’objectif était de tendre vers plus d’efficacité, de traçabilité et de sécurité.

Dans le cadre de cette installation, Omnicell a mis en place une analyse comparative qui a mis en exergue plusieurs bénéfices grâce aux solutions fournies.

Les chiffres étaient probants :

  • 10 % de réduction en consommation de médicaments
  • Une réduction de moitié de travail manuel à la PUI
  • 70 % de réduction de temps pour les prélèvements

Retour d’expérience

Omnicell a interrogé Mme Marie-Françoise Douvrandelle, Cadre de Santé au service de Réanimation – Unité de Surveillance Continue, qui fait part de son expérience des APS avec plusieurs années de recul.

« Quand le service a déménagé il y a 4 ans, Omnicell a mis à notre disposition une armoire afin que le personnel puisse se familiariser avec la solution, apprendre à s’en service et à la manipuler. Ainsi, quand le nouveau service a ouvert, le personnel soignant était complètement autonome ! ».

Pour cette Cadre de Santé, sécurité, économies et gain de temps sont les principaux atouts des solutions.

« Grâce à l’identité et l’empreinte digitale, les solutions Omnicell sont ultra sécurisées. C’est super pour des gens comme moi qui gérons les toxiques et les stupéfiants. Les armoires sont également un moyen de sécuriser certains dispositifs médicaux onéreux et parfois utilisés de façon abusive. C’est un peu mon coffre-fort ! »

Mme Douvrandelle y voit également un réel avantage économique, puisque « les stocks et les réserves ne sont pas surchargés. On utilise et on commande uniquement ce dont on a besoin ».

La Cadre de Santé du service conclut en avouant qu’elle a « déjà travaillé dans d’autres unités où il n’y avait pas d’armoire et ce n’était clairement pas pareil. Ces solutions devraient être déployées dans d’autres unités car ce sont vraiment de beaux outils. C’est vraiment super dans la manipulation de tous les jours et au niveau de la sécurité. En 4 ans d’utilisation, je n’ai pas le souvenir d’une erreur médicamenteuse. »

[1] Chiffre déterminé par La Prévention Médicale basé sur un rapport de l’ENEIS de 2009

omnicell closing icon